L’été qui suit

Juste après mon dernier post, j’ai eu encore quelques soucis de santé: on m’a découvert une tumeur à la vessie, je me suis fait opérer pour l’enlever et analyser ce que c’était: ouf, une tumeur musculaire bénigne.

Une autre opération est sans doute à prévoir pour terminer de l’enlever, mais ce n’est pas très important. Après plusieurs semaines assez stressantes, j’étais tellement contente d’apprendre que ce n’était pas grave… Depuis, j’ai repris tranquillement le travail, sans forcer, parce qu’entre la pneumopathie, le stress et l’opération, j’étais un peu sur les rotules.

Maintenant, ça va mieux. Je peux refaire une journée normale, refaire du sport. J’ai à nouveau envie de faire plein de choses, ce qui est bon signe, car ça m’était un peu passé avec la fatigue. Il ne faut pas que je m’épuise à nouveau, mais je suis contente que cette énergie revienne.

Pour m’aider, j’ai décide de faire de la sophrologie. J’écoute tous les soirs, ou presque, un enregistrement. Dessus, il y a des choses basiques: de la respiration, de la relaxation, de la prise de conscience, très proches de ce que je peux faire toute seule avec le yoga, mais écouter une voix qui me guide et me permet de vraiment me concentrer, ça fait la différence.

J’essaie aussi de simplement mieux vivre ma vie de tous les jours. M’imposer moins de choses, et plus apprécier celles que je fais. J’espère que je vais y arriver. Pendant l’attente des résultats pour la tumeur, je n’étais pas complètement paniquée, parce que les médecins m’avaient dit qu’à mon âge, il y avait peu de chances que ce soit un cancer, mais je n’ai pas pu m’empêcher de faire un petit bilan de ma vie. Je me suis dit que je n’avais pas vraiment de regrets derrière moi: j’ai une famille que j’aime, aussi bien mes enfants, mon chéri, que mes parents, mes soeurs…Je me sens bien entourée de mes amis, j’aime mon travail, j’aime mon environnement…Par contre, je me suis dit que je voudrais réussir à mieux vivre les moments moins faciles, parce qu’il y en a forcément… et moins me stresser dans ma vie de tous les jours, pour ne pas me retrouver dans cet état d’épuisement mental et sans doute physique qui m’a peut-être menée à tomber malade. D’un autre côté, cette pneumopathie m’a permis de découvrir une tumeur qui m’aurait sans doute gênée dans le futur.

Je cultive aussi mon jardin, au propre comme au figuré: je chouchoute mon potager, qui donne: pommes de terre, haricots verts, tomates cerises, concombre, courgette, potimarron, radis, le  tout en petite quantité, à part les courgettes. Je travaille la guitare tous les jours, je lis des livres qui me font réfléchir, et j’essaie de nouvelles recettes de cuisine. Plus important: j’essaie de passer le plus possible de bons moments avec mes enfants, tranquillement, et j’essaie de mieux communiquer avec mon chéri pour éviter des incompréhensions ou frustrations bénignes mais parfois un peu usantes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s